21 septembre 2017

RVER : un jeune régime d’épargne-retraite collectif qui grandit

Voilà maintenant 3 ans que la Loi sur les régimes volontaires d’épargne-retraite est entrée en vigueur. Nombreuses sont les personnes concernées par les régimes volontaires d’épargne-retraite (RVER), puisque ceux-ci visent l’ensemble des travailleurs qui n’ont accès à aucun régime d’épargne-retraite collectif au travail.

Bien que les entreprises aient la possibilité de mettre en place un RVER depuis juillet 2014, certaines ont l’obligation de se conformer à la Loi depuis moins d’un an. La bonne nouvelle, c’est que plusieurs entreprises ont déjà implanté un RVER, et que ce nombre augmentera encore considérablement étant donné qu'une prochaine date limite à respecter par les employeurs approche à grands pas. Faisons un retour sur ce sujet d’intérêt général.

RVER : une loi

La Loi vise principalement les travailleurs salariés âgés de 18 ans ou plus, ayant au moins un an de service et qui n’ont accès à aucun régime d’épargne-retraite collectif au travail. En fonction du nombre d’employés visés, les entreprises qui n’offrent pas de régime doivent ou pourraient devoir implanter un RVER ou un autre régime d’épargne-retraite collectif qui répond à certaines conditions.

Au 31 décembre 2016, les entreprises de 20 employés visés et plus ont dû se conformer à la Loi. C’est au tour des entreprises de 10 employés visés ou plus d’avoir à mettre en place un régime d’ici le 31 décembre 2017. Au final, des milliers d’entreprises offriront un régime à leurs employés.  Il y a de quoi se réjouir : les travailleurs seront plus nombreux à avoir la possibilité de cotiser à un régime d’épargne-retraite collectif, et ce, à même leur salaire. Il s’agit là d’un moyen des plus avantageux d’épargner en vue de la retraite.

RVER : un régime d’épargne-retraite collectif

Depuis la création du RVER, le nombre d’employeurs et de participants qui le choisissent comme régime d’épargne-retraite collectif n’a jamais cessé d’augmenter. Au 30 juin 2017, 7 453 entreprises avaient implanté un RVER, et 65 301 travailleurs y participaient pour un actif total de 35 818 865 $. Ces chiffres démontrent déjà que le RVER constitue une option bien pertinente. Évidemment, cette croissance se poursuivra au cours des prochains mois, puisque la date limite à respecter par les employeurs en ce qui concerne l'implantation d'un régime d'épargne-retraite collectif se rapproche.

Par ailleurs, ces données illustrent seulement une partie des effets positifs de la Loi. Comme je le disais plus tôt, l’employeur peut se conformer à celle-ci en implantant un régime d’épargne-retraite collectif autre que le RVER. Ainsi, le nombre d’entreprises ayant choisi le RVER ne représente pas l’ensemble des employeurs qui se sont conformés à la Loi en offrant désormais un régime d’épargne-retraite collectif à leurs employés.




RVER : un régime particulier

Le RVER est un régime simple et peu coûteux pour les employeurs; il est également flexible, à faible coût de gestion et avantageux pour les travailleurs. De plus, comme son nom l’indique, le RVER est un régime volontaire d’épargne-retraite.

Si vous êtes un employeur visé, la cotisation au RVER ne fait pas partie de vos obligations. Si vous décidez toutefois d’y cotiser, en plus d’améliorer l’image de votre entreprise, vous en retirerez des avantages comparables à ceux du REER collectif. De plus, vos cotisations n’entraîneront pas de taxes sur la masse salariale, ce qui constitue un avantage supplémentaire. Enfin, la mise en place du RVER se résume à quelques étapes, et sa gestion est assurée par un administrateur autorisé.

Si vous êtes un travailleur, selon votre situation personnelle, vous pouvez établir votre propre taux de cotisation, décider d’interrompre votre cotisation à un certain moment ou renoncer à participer au RVER. Une option de placement par défaut ou d’autres options vous sont offertes afin que vous puissiez facilement en choisir une adaptée à votre situation. Vous profitez d’une économie d’impôt immédiate, comme lorsque vous cotisez à un REER collectif.

Trois années après sa mise en place, le RVER est encore tout jeune; sa progression se poursuit et les futurs retraités y gagneront à coup sûr!

Le site Web de Retraite Québec constitue une source d’information incontournable sur le RVER. Allez y jeter un coup d’œil au www.rver.gouv.qc.ca.

2 commentaires:

  1. Si on travaille dans deux organismes différents avec deux salaires différents qui font affaire avec le RREGOP, est-ce que le calcul du montant de la retraite se fera sur la somme des deux salaires des 5 meilleurs années ou seulement sur le plus haut salaire ? Autrement dit est-ce que je peux travailler les fins de semaines pour un autre organisme pour faire augmenter mon salaire annuel de base ?

    RépondreEffacer
  2. Bonjour, M. Boisvert, votre exemple concerne les personnes qui occupent plus d’un emploi visé par le RREGOP au cours d’une même année. Dans ce cas, le service retenu en premier et en entier est le service de l’emploi dont le salaire annuel de base est le plus élevé. S’y ajoute, jusqu’à concurrence du montant maximum permis, le service des autres emplois en commençant toujours par le service des emplois dont le salaire annuel de base est le plus élevé. Vous pouvez consulter cette page pour plus d'information: http://bit.ly/2yMzHr0

    RépondreEffacer

Abonnez-vous au Blogue de Frédéric Lizotte!